16 Novembre 2017

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

La FDSEA tenait une conférence de presse le 16 novembre dernier pour faire un point sur la campagne sucrière.

La campagne a pris beaucoup de retard, et la Fédération demande qu'Comission Paritaire de la Canne et du Sucre (CPCS) soit tenue bientôt afin d'organiser au mieux la fin de campagne. 

C'est un retard de 180 000 tonnes de cannes qu'on constate cette année dont 115 000 tonnes à l'usine du Gol. 

Si on constate un retard aussi important aujourd'hui, c'est de la faute des usiniers qui n'ont pas voulu se présenter à la table lors des dernières négocitations de la convention canne. Les industriels ont voulu jouer la montre et ces trois semaines perdues lors de la négociation, ont aujourd'hui un impact sur la campagne sucrière !

De plus, depuis la signature de la convention (où la FDSEA a réussi a avoir 4.30€ pour les planteurs de - de 700 tonnes alors que l'industriel proposait 49cts) il n'ya eu aucune réunion de CPCS.

A tout cela s'ajoute les problèmes de richesse car en effet dans l'Est par exemple, les richesses sont plus basses que l'année précédente. (-0.7 pts sur la moyenne). C'est la faute notamment aux nouvelles variétés qui ne sont pas adaptées. 

Une réunion du CPCS doit se tenir au plus vite afin d'aborder ces questions importantes, et préparer la fin de cette campagne sucrière. 

L'actualité en vidéo

Les Commissions Mixtes d'Usines c'est quoi ?

Toutes les émissions dans la médiathèque