Evelyne ROBERT - Portrait

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Le rôle de Présidente me tient vraiment à coeur, car j’ai envie d’apporter ma contribution au monde agricole féminin. J’ai envie de rencontrer des gens, de faire des manifestations pour parler du métier. Je me dis que de part mon vécu, et celui des autres, on peut apporter notre aide à une agricultrice dans le besoin. La Commission doit être un groupe soudé, où les femmes peuvent s’exprimer, donner des idées et s’entraider. La porte est ouverte pour écouter au mieux de nos capacités.

Son parcours

Je suis cheffe d’exploitation depuis 2004, mes parents étaient agriculteurs mais je voulais être assistante sociale. Ayant raté une première fois mon concours, et comme je suis une personne très active, en attendant de pouvoir le repasser mon concours j’ai suivi une formation en alternance. L’entreprise dans laquelle j’avais fait mon stage, m’a alors proposé un CDI.

Après 8 ans en tant que secrétaire, j’ai décidé de suivre une nouvelle formation, agricole cette fois (BEPA). Suite à ça, j’ai loué deux terrains à des propriétaires privés grâce à ma voisine.
En 2004, j’ai donc lancé mon activité sur 2ha avec 8 brebis et 2 cabris. Mais j’ai préféré les moutons.

Aujourd’hui, avec mon mari nous avons 10ha de terrains, 6ha à Piton Bleu avec environ 60 breb is, qui sont à l’air libre, et 4ha de maraîchage et pâturage. Nous avons un projet de site touristique avec une visite à la ferme, et des animations autour du géranium. Nous sommes passionnés par les objets anciens et le savoir faire traditionnel.

J’ai réussi à fidéliser ma clientèle grâce à un produit de qualité. Mes agneaux sont vendus au bout d’un an. Mais nous avons un gros problème: les chiens errants. L’année dernière nous avons eu de grosses pertes suite à des attaques.

Evelyne ROBERT 2

Son arrivée à la Présidence

En 2004, je faisais déjà partie de la Commission des Agricultrices, mais j’avais déjà quelques problèmes au niveau du foncier. J’ai préféré me consacrer à mon exploitation avant tout. Mes soucis foncier étant toujours importants, je me suis rapprochée de Frédéric VIENNE lors de la dernière édition de Miel Vert pour avoir des conseils. Il m’a alors orienté vers Dominique GIGAN qui est représentant à la SAFER. Je devais le rencontrer le dimanche, lors d’une réunion.
Je ne le savais pas encore, mais c’était le renouvellement du bureau de la Commission des Agricultrices !

Je me suis inscrite, et j’ai été élue Présidente. Je pense qu’on est jamais quelque part sans raison, et je me dis que ce n’était pas totalement un hasard si je me suis retrouvée là finalement.

 

 

aller plus loin

Les dernières publications :

L'actualité en vidéo

Les Commissions Mixtes d'Usines c'est quoi ?

Toutes les émissions dans la médiathèque