Amélie BEGUE

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Amélie  BEGUE – Eleveuse de vaches allaitantes à la Grande Ferme

« J’ai toujours été dans l’agriculture, j’ai commencé enfant, avec mes parents. Avec mon mari on s’est déclaré à l’AMEXA en 1978, mais on travaillait déjà depuis 1975. Je suis partie à la retraire en 2006, juste avant d’être opérée du cœur.

J’ai donné l’exploitation à mes filles et j’en suis ravie. Je suis très heureuse et fière de les voir s’épanouir là dedans. Mais le moment de partir à la retraire arrivé, ça  été un  vrai  coup  de  massue  !  On  m’a  annoncé que ça ne faisait que deux ans que j’étais déclarée. Depuis le début j’ai travaillé avec  mon  mari,  on  a  travaillé ensemble d’arrache-pied  sur  l’exploitation.  Et après tout ce temps, je me retrouve  avec  une  retraite  agricole indécente ! Malheureusement nul n’est à l’abri d’une erreur administrative  ou  d’un  papier perdu. J’étais en colère, mais j’avais plus la force de me battre. Aujourd’hui je touche 427 € + 73 €, et les 73€ correspondent à ma retraite agricole.

Heureusement, j’avais travaillé pendant quelques temps à la commune du Tampon. Sinon, comment j’aurais fait ? Avec mon mari, on arrive à vivre surtout grâce au montant du loyer qu’on perçoit de notre terrain. Nous, on travaillait environ 12 heures par jours, et aujourd’hui voilà ce que je récolte ! On abuse sur nous parce qu’on est de « pauvres agriculteurs », mais c’est injuste d’avoir autant travaillé pendant 45 ans pour toucher une telle somme.»

aller plus loin

Les dernières publications :

L'actualité en vidéo

Les Commissions Mixtes d'Usines c'est quoi ?

Toutes les émissions dans la médiathèque